Elbphilharmonie – L’inauguration du nouvel emblème de Hambourg

De par sa localisation exceptionnelle, son architecture innovante, son acoustique exceptionnelle et sa vision programmatique, la philharmonie de l’Elbe saura inspirer la vie musicale de Hambourg et constitue d’ores et déjà, avec sa silhouette impressionnante, le nouvel emblème de la ville hanséatique. La salle de concert spectaculaire sera officiellement inaugurée les 11 et 12 janvier 2017. Située dans le port de Hambourg, elle constitue le lien entre l’architecture moderne et maritime de HafenCity (le plus grand de développement intraurbain d’Europe) et la Speicherstadt (dont les structures portuaires historiques en briques rouges sont aujourd’hui classées au patrimoine mondial de l’UNESCO). Conçu par les architectes suisses Herzog & de Meuron, ce complexe immobilier, qui repose sur environ 1700 pieux en béton armé ancrés dans le cours de la rivière Elbe, regroupe 3 salles de concert, un hôtel, 45 appartements ainsi que la Plaza, un espace public d’une superficie de 4000 m2 qui culmine à 37 mètres de hauteur et offre un panorama à 360° sur la ville.

La spécificité architecturale de l’Elbphilharmonie réside dans l’interaction entre le corps de briques historiques des hangars de cacao et le mouvement audacieux de l’extension en verre. Ici, passé et présent se combinent pour créer une synthèse passionnante. La façade en verre scintillant, un chef-d’œuvre d’ingénierie, est unique de par la diversité de ses 1100 éléments courbes et imprimés, qui s’étendent sur une surface totale de 16 000 m2. Au cœur de la Philharmonie de l’Elbe se situe la Grande Salle, une salle de concert de classe mondiale située à une altitude de 50 mètres au dessus de l’eau. Avec ses 2100 places, elle proposera un cadre spectaculaire à la vibrante scène de musique classique hanséatique ainsi qu’aux stars internationales.

Selon le concept d’architecture dit “en vignoble”, l’orchestre se situe au milieu de la salle, entouré des rangées de sièges qui s’élèvent en gradins tout autour. La salle est un chef-d’œuvre sur le plan de la construction : en raison de l’isolement acoustique, la salle, qui représente un poids total de 12500 tonnes, est découplée du reste du bâtiment et repose avec sa coque extérieure sur 362 ressorts. Pour garantir une acoustique parfaite, le célèbre acousticien Yasuhisa Toyota a développé la “peau blanche”, une surface exceptionnelle constituée de 10 000 panneaux en fibres de gypse, moulés à la précision sur la base de calculs 3D complexes pour assurer une répartition sonore optimisée et ciblée.

Pour plus d’informations : www.elbphilharmonie.de